Actualités

Sensibilisation des acteurs contre les enfants dans les débits de boisson

Date de publication : 22-03-2016

La présence des enfants dans les débits de boisson est un phénomène croissant au Burkina Faso. La pratique qui semble être frappée du sceau de la normalité dans la société, est pourtant interdite. Pour aider à la contenir, la Croix-Rouge Burkinabè met en œuvre un projet pilote intitulé : « Vigilance citoyenne pour la promotion de la libre circulation des personnes dans l’espace CEDEAO et la prévention - réinsertion des enfants et femmes victimes de la traite et l’exploitation dans les débits de boisson ». L’initiative qui est soutenue par l’UNICEF, la CEDEAO et la Croix-Rouge Espagnole, met surtout l’accent sur la sensibilisation des principaux acteurs.



 

L’article 152 du Code du travail fixe l’âge minimum d’accès à l’emploi à 16 ans, avec une possibilité de dérogation pour les travaux légers. Cependant les enfants dans les débits de boissons sont soumis aux pires formes de travail à savoir « les travaux qui, par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils s’exercent, sont susceptibles de nuire à la santé, à la sécurité ou à la morale de l’enfants ».  Ainsi,  l’emploi des mineurs dans les débits de boisson fait partie de la liste des travaux dangereux interdit au Burkina Faso selon le décret n°2009-365/PRES/PM/MTSS /MS/MASSN du 28 mai 2009.

Cependant, force est de constater qu’une grande partie de la main d’œuvre travaillant dans les débits de boissons est constituée d’enfants. La Croix-Rouge Burkinabè s’est engagée contre cette exploitation et mène une série d’activités visant à informer et sensibiliser les principaux acteurs que sont  les tenanciers des débits de boissons. Pour le premier semestre 2015, trois (03) conférences publiques ont été organisées sur « la contribution des tenanciers des débits de boissons à la protection de l’enfance ». Ces rencontres avaient pour but de sensibiliser les gérants des débits de boissons sur leur rôle dans ma réduction du recours au travail des enfants.

Les conférenciers, issus de la direction régionale du travail et de la sécurité sociale du Centre et du Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale (MASSN) ont expliqué aux participants  les souffrances endurées par les enfants dans les débits de boissons. En effet, selon Josué ANGO du MASSN, «  les enfants dans ces milieux sont exposés à divers dangers : l’alcoolisme avec ses corollaires de risques différés, les risques de violence de tous genres, les risques de drogue, les risques d’échec scolaire, les risques d’exploitation, les risques d’instabilité psychologique, etc. ».

Pour renforcer la lutte contre le travail des enfants, le projet a formé 150 agents de sécurité et 30 volontaires de la Croix-Rouge pour des activités de sensibilisation. L’objectif étant, selon madame Windkouni ZOURE, de faire en sorte que « chacun de nous à son niveau soit un acteur de protection des enfants qui sont sous notre responsabilité dans le cadre de notre famille  ou de notre travail ».  Pour elle, ce projet interpelle la conscience collective sur la nécessité de protéger les enfants afin qu’ils puissent mieux libérer leur potentiel.

« Le Projet vigilance citoyenne pour la promotion de la libre circulation des personnes dans l’espace CEDEAO et la prévention - réinsertion des enfants et  femmes victimes de la traite et l’exploitation dans les débits de boisson » est soutenu fortement par la CEDEAO et l’UNICEF, de même que la Croix-Rouge Espagnole. Au regard des enjeux qu’il recouvre, les données du terrain à cette étape de sa mise en œuvre plaident pour sa reconduction afin de mieux capitaliser les acquis.


Adresse
Ouagadougou - Burkina Faso


Contacts
croixrouge.bf@fasonet.bf
Tél: 00226 25 36 13 40
Fax: 00226 25 36 31 21

Liens utiles
FICR
CICR
Croix-Rouge espagnole
Croix-Rouge de Belgique
Croix-Rouge monégasque
Croix-Rouge Côte D’Ivoire
Croix-Rouge luxembourgeoise


Newsletter
Recevez nos dernières actualités dans votre boîte mail