Actualités

ACCES A L’EAU POTABLE : Un nouveau projet pour assister en urgence plus de 34 000 personnes déplacées

Date de publication : 23-12-2021

Dans la Région du Sahel, les déplacements massifs des populations rendent difficiles l’accès à l’eau potable et l’assainissement, augmentent la fréquence des maladies d’origine hydrique, accentuent la dégradation des infrastructures.



 

Selon les chiffres du Conseil national de secours d’urgence et réhabilitation (CONASUR), en mars 2021, 1 147 699 personnes avaient dû fuir leurs localités d’origine pour trouver refuge dans les chefs-lieux des communes. L’alimentation et l’accès à l’eau potable figurent parmi les besoins urgents répertoriés.

 

 

L’urgence de cette intervention a été corroborée lors de discussions bilatérales avec les autorités locales. Ainsi, selon le Gouverneur de la Région du Sahel, «lors d’une récente tournée dans la commune de Seytenga par exemple, j’ai pu relever que le premier besoin de ces populations déplacées c’est avoir rapidement de l’eau potable », a insisté le colonel-major Salfo KABORE. Pour sa part, le président national de la Croix-Rouge Burkinabè, Dénis BAKYONO a souligné que «l’une des conséquences majeures de la perturbation du contexte sécuritaire dans la région du Sahel est la limitation de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. En tant qu’acteur humanitaire, nous sommes très préoccupés par la hausse des besoins humanitaires recensés auprès de ces personnes vers qui nous avons l’obligation de manifester plus d’humanisme ».

C’est donc en réponse à ces urgences qu’un nouveau projet a été lancé officiellement au cours du mois de mai 2021 dans la commune de Dori (Sahel). Il s’agit du "Projet de renforcement de l’accès à l’eau potable et assainissement au profit des Personnes Déplacées Internes (PDI) dans la région du Sahel". L’ambition affichée à travers cette initiative est de contribuer à une meilleure prise en charge des personnes affectées par la crise sécuritaire dans la région du Sahel, en limitant les risques de conflits suite à de fortes pressions sur les points d’eau et à prévenir les maladies liées au manque d’hygiène.

Pour cela, l’action de la Croix-Rouge Burkinabè va se concentrer dans trois provinces de la région du Sahel et couvrira les communes abritant les sites de déplacés internes (Dori, Banni, Gôrôm, Sebba). Afin de répondre aux besoins urgents, le projet prévoit réaliser durant les 04 prochaines années (2021-2024) des ouvrages d'Adductions d’eau potable simplifiée (AEPS) solaires avec bornes fontaines, des forages équipés de Pompes à motricité humaine (PMH), distribuer de l'eau potable avec des citernes dans les sites des déplacés en cas d'urgence, construire des blocs de latrines, etc. Les actions qui seront mises en œuvre vont permettre de prendre en charge 4 877 ménages pauvres et très pauvres, soit 34 410 personnes, 07 écoles, 03 Centres de santé et de promotion sociale (CSPS). Des actions de renforcement de capacités vont concerner les acteurs municipaux, les CVD les AUE, les volontaires, les ASBC ainsi que les agents des services techniques étatiques.

Le projet est financé par l’Union européenne à hauteur de 1 311 914 000 de francs CFA.

 

Abdoul Wahab NOMBRE


Adresse
Ouagadougou - Burkina Faso


Contacts
croixrouge.bf@fasonet.bf
Tél: 00226 25 36 13 40
Fax: 00226 25 36 31 21

Liens utiles
FICR
CICR
Croix-Rouge espagnole
Croix-Rouge de Belgique
Croix-Rouge monégasque
Croix-Rouge Côte D’Ivoire
Croix-Rouge luxembourgeoise


Newsletter
Recevez nos dernières actualités dans votre boîte mail